Accueil > Vebego vitalise le travail et les soins

Une présentation du nouveau membre du Conseil d’administration

            

Moderne, enthousiaste et énergique

Avec l’arrivée de Ton Goedmakers, une troisième génération de Goedmakers siège au Conseil d’administration de Vebego. Ton est responsable des portefeuilles RH et Communication, en plus de la division Suisse : deux disciplines dans lesquelles les opportunités sont énormes. Il est temps de faire connaissance avec Ton. Quel est son parcours ? Et quelles sont ses ambitions ?

En tant que Goedmakers, il semble évident de travailler dans l’entreprise familiale. Pourtant, ce n’était pas une fatalité pour Ton, nous raconte-t-il. « En fait, je voulais devenir enseignant. En fin de compte, ce n’était pas assez dynamique pour moi. Vebego l’est. Mais avant de commencer à travailler chez Vebego, j’ai d’abord exploré mes propres limites, par exemple dans le port d’Anvers, où j’ai dû travailler dur dans une grande entreprise de logistique. De longues journées, beaucoup d’heures de travail. Un job pour les durs à cuire. Il n’y a rien de mal à cela, bien sûr, mais il manquait une certaine vision des gens dans l’organisation. Du travail qui a du sens, comme nous le faisons chez Vebego. J’en ai vraiment besoin. »

En Suisse, j’ai appris l’importance du comportement exemplaire des dirigeants

« C’est pourquoi j’ai ensuite travaillé dans des entreprises familiales. D’abord à EMC, une agence de détachement pour le personnel médical, où j’ai appris la gestion de l’énergie positive. Pour moi une étape significative, et non la dernière, car il y avait beaucoup de changements de personnel. Ensuite, je suis allé à Vebego Suisse, où j’ai dirigé l’entreprise pendant près de huit ans. Là, j’ai appris à quel point un comportement exemplaire est important pour les dirigeants. J’ai également découvert que mon style de gestion est particulièrement efficace lorsqu’il y a assez de liberté et d’espace.

Pour les questions plus classiques, j’aime m’entourer de personnes compétentes qui me complètent dans ce domaine. Avec un successeur expérimenté comme Giuseppe Santagada, j’ai transféré avec confiance mon travail. Maintenant, il est temps pour moi de passer à l’étape suivante, de travailler en tant que membre du Conseil d’administration pour une entreprise Vebego encore plus forte et prête pour le futur. »

Consolider les bases

Selon Ton, Vebego a un énorme pouvoir d’innovation. Pour les clients, de nombreuses solutions sont développées pour leur faciliter la tâche. Ton : « Cette envie d’innovation ? C’est quelque chose de bien, que nous devons chérir. Mais pour rendre les innovations possibles, il est important que l’organisation offre un espace pour s’épanouir. Pour ce faire, nous devons d’abord renforcer notre base, la rendre stable et solide, pour pouvoir continuer à construire. Qu’est-ce que cela signifie ? Rationaliser les services administratifs et les rendre plus efficaces. De l’administration du personnel à la comptabilité, et tout le reste. Nous devons aussi vouloir être les meilleurs dans ce domaine. Bien que cela semble un peu moins sexy.

Une fois cette base établie, cela crée énormément d’espace dans l’entreprise pour réaliser les choses que nous préférons faire et auxquelles nous excellons : un travail qui a du sens avec des solutions innovantes. Parce que si nous permettons à nos clients de travailler plus efficacement, nous devons aussi être capables de le faire nous-mêmes. »

Opérationnalisation : une mise en œuvre décisive est essentielle

Ton a aussi des idées claires en matière de culture d’entreprise. Il explique comment il voit cela : « Au sein de notre organisation, nous sommes très doués pour proposer des idées. Nous sommes constamment en train de nous parler, de réfléchir et de discuter de toutes sortes de plans.

Ceci est dû en partie à notre curiosité - l’une de nos valeurs familiales - et au besoin d’innovation. Mais en ce qui me concerne, nous devons mener ces discussions encore plus efficacement, afin que nous puissions pleinement et complètement mettre en œuvre les idées que nous avons émises. Et ne pas laisser tomber à mi-chemin pour imaginer quelque chose de nouveau avec enthousiasme.

Avec autant d’enthousiasme, nous devrions mettre en œuvre nos plans. Penser plutôt à une idée de moins et mettre une idée en pratique. Cela nécessite encore un changement de mentalité dans certains domaines. »

Travailler de manière autonome avec les bons cadres

Connecter les gens. C’est un point d’attention important pour Ton. Et heureusement l’un de ses talents. « J’ai beaucoup appris de mon passage en Suisse. À propos du leadership et de moi-même. J’espère appliquer cette expérience dans mon nouveau poste. Je veux transmettre ma positivité et guider l’énergie des gens de Vebego dans la bonne direction. Les relier et les diriger, mais aussi créer un espace pour qu’ils puissent travailler de manière autonome. Parce que l’indépendance et l’autonomie ne fonctionnent que si vous créez le bon cadre pour cela. »

Connecter, motiver et enthousiasmer les gens est extrêmement important pour la synergie au sein de notre entreprise

« En tant que nouveau membre du Conseil d’administration, je trouve important de connaître les gens et d’établir des liens. Utiliser leurs connaissances, les laisser réfléchir et faire des plans sur cette base. Cela m’aide à les motiver et à les enthousiasmer. Parce que c’est extrêmement important, surtout dans un club aussi important que Vebego. En ce moment, toutes sortes de plans se dessinent déjà dans ma tête pour créer la bonne synergie en cette année de jubilé et pour réellement connecter les gens. »

Mettre en œuvre une nouvelle stratégie est excitant

2020 est « l’horizon intermédiaire » de Ton. « Nous devons alors vraiment prendre des mesures. À court terme, nous formulerons nos objectifs avec précision et de façon concrète, afin que nous puissions mesurer ce que nous faisons et savoir ce que nous devons gérer pour atteindre nos objectifs.

La base susmentionnée doit devenir plus stable, et nous sommes déjà occupés à y travailler. Cela nous aide à gérer l’entreprise de façon aussi agile que possible et à créer beaucoup de place pour cette puissance innovatrice qui est dans nos gènes. De plus, développer une stratégie et ensuite la mettre en œuvre correctement pour nous en tant que conseil d’administration est bien sûr un grand défi. »

Le potentiel de communication est encore insuffisamment utilisé

« Nous devons consacrer suffisamment de temps et d’attention à ce processus. Un bon leadership et une communication claire sont essentiels à cet égard. Mais communiquer avec soin autour du nouveau cours - interne et externe - fait partie d’une mise en œuvre réussie.

La volonté de s’améliorer est certainement présente dans l’organisation, c’est quelque chose que nous devons voir pour mobiliser. Et nous devons être prêts à mener le dialogue, car sans soutien, vous n’êtes nulle part. C’est quelque chose que je vais certainement faire. En ce qui me concerne, le potentiel de communication est encore insuffisamment utilisé. J’entends par là non seulement la communication d’entreprise, mais aussi la manière dont nous communiquons les uns avec les autres au sein de notre entreprise. Ces deux domaines sont certainement pour nous en tant que conseil d’administration - et pour moi-même en tant que détenteur de ce portefeuille en particulier - un défi majeur. »

Le Rapport annuel 2017 de Vebego International N.V. est établi en langue néerlandaise. Le présent document est une traduction en français. Malgré tout le soin apporté à la présente traduction, celle-ci n'est pas le document officiel. Aucun droit ne peut dès lors en être excipé.