Accueil > Vebego et la bonne administration

Rapport du Conseil

   

2017 a été une bonne année pour Vebego. Alors que le chiffre d’affaires consolidé était toujours en baisse en 2016, Vebego a enregistré en 2017 une augmentation de ses ventes de 3,9 %. Cette augmentation est principalement due à la croissance autonome. Le résultat des ventes nettes a également augmenté en 2017, encore une fois principalement en raison de la restauration des profits des sociétés existantes. Le bilan de Vebego reste solide, avec un ratio de solvabilité de 35,0 % et une liquidité importante. Une nouvelle croissance du chiffre d’affaires est attendue pour 2018, mais un programme d’investissement solide devrait faire baisser le résultat net.

Évolution du chiffre d’affaires

Vebego International
En 2017, le chiffre d’affaires consolidé est passé de 801,5 millions d’euros à 832,5 millions d’euros, augmentant ainsi de 3,9 %. Le solde des achats et ventes de sociétés a un effet positif sur le chiffre d’affaires de 1,1 % en 2017. La plus grande contribution à la croissance du chiffre d’affaires provient du développement autonome des sociétés Vebego. La croissance autonome était supérieure à 3,7 % en 2017. La baisse de la valeur du franc suisse a affecté négativement les ventes de 0,9 %. Le chiffre d’affaires total géré, intégrant la contribution des coentreprises, s’élève à 1,09 milliard d’euros ; une légère augmentation par rapport à 2016.

Vebego Pays-Bas
Vebego a réalisé plus de 55 % du chiffre d’affaires consolidé aux Pays-Bas. Presque toutes les activités affichent un développement positif, mais les activités de Vebego en matière de gestion des installations en particulier se développent au-dessus de la moyenne. Les entreprises de nettoyage continuent également de croître, bien que le marché du nettoyage soit sous pression depuis des années. Les ventes des dernières entreprises néerlandaises de travail << flexible >> ont freiné la croissance en 2017 par rapport à 2016. Dans les participations de Vebego aux Pays-Bas, nous constatons une pression sur les ventes dans les coentreprises actives dans le secteur des soins à domicile et de l’aide ménagère.

Vebego Belgique
En Belgique, qui représente environ 10 % du chiffre d’affaires total consolidé, le chiffre d’affaires autonome n’a pas bougé. Vebego est ici actif sur plusieurs fronts : intérim, services facilitaires et activités de soins de santé. La décision de Vebego de se retirer du marché des dispositifs médicaux a entraîné la vente d’un certain nombre d’entreprises dans ce secteur. Cela a réduit le chiffre d’affaires total.

Vebego Allemagne 
Avec près de 100 millions d’euros de chiffre d’affaires, l’Allemagne a été le moteur de croissance le plus important pour Vebego en 2017. Le chiffre d’affaires a augmenté de 40 % grâce à des acquisitions, mais aussi grâce à la forte croissance autonome des activités allemandes existantes : intérim et services facilitaires.

Vebego Suisse
Vebego a réalisé près d’un quart des ventes en Suisse en 2017. Les services de personnel dans les soins de santé, les soins à domicile et les autres activités de gestion des installations affichent une croissance de 3,0 %. Malheureusement, le franc suisse a perdu de sa valeur, avec un effet négatif de 7,4 millions d’euros. Le chiffre d’affaires total en euros n’a donc guère changé en 2017 par rapport à 2016.

Résultats financiers

Le résultat est pleinement conforme aux attentes en 2017. Si nous avons dû encore faire face à un certain nombre de revers importants en 2016, il y a, cette année, un développement stable des résultats. Le résultat net consolidé est de 12,7 millions d’euros, contre 4,2 millions d’euros l’année précédente. Le solde des achats et des ventes a eu un effet positif limité sur le résultat en 2017 de 0,6 million d’euros. La dépréciation du franc suisse a eu un effet (négatif) limité. Presque toutes les entreprises ont atteint leurs objectifs pour 2017.

Le résultat des activités ordinaires après impôts s’élève à 11,3 millions d’euros en 2017, une augmentation de 2,7 millions d’euros par rapport à 2016. Le fait que la différence entre le résultat des activités ordinaires soit inférieur au résultat net consolidé par rapport à 2016 s’explique par deux facteurs : en 2017, l’impôt sur les sociétés était supérieur de 3,9 millions d’euros par rapport à celui de l’année précédente (en 2016, Vebego bénéficiait d’une réduction d’impôts sur les sociétés due à une perte de liquidités) et les participations non consolidées ont enregistré un résultat inférieur en 2017 du fait des participations cédées.

Dans l’ensemble, nous ne sommes pas mécontents de 2017. Une chose est sûre, un résultat net de 1,5 % ne correspond pas à nos ambitions pour l’avenir. Si Vebego veut réaliser ces ambitions, une amélioration substantielle du résultat est nécessaire dans les années à venir.

Bilan

La solvabilité était de 35,0 % en 2017, en légère baisse par rapport à 2016. Le résultat net a influencé positivement notre solvabilité, mais l’augmentation du total du bilan a exercé une influence négative sur ce dernier. Le capital total de garantie (il s’agit du capital social diminué du goodwill plus une provision pour impôts différés) a légèrement augmenté à 101,3 millions d’euros. La position de trésorerie s’élève à 89,3 millions d’euros à la date du bilan. On constate ici une petite amélioration.

Et la position financière de Vebego est bonne. Nous disposons de ressources propres suffisantes pour financer la vision stratégique de Vebego et les plans sous-jacents des différentes entreprises.

Risques stratégiques et incertitudes

Risques stratégiques

Focus sur les activités de gestion des installations
Tout comme l’année dernière, nous constatons un recul du marché du nettoyage combiné au rôle émergent des grands contractants comme un risque stratégique important pour Vebego. Vebego considère que les activités de gestion des installations de Yask jouent un rôle important et, avec l’acquisition de Kien aux Pays-Bas, il a franchi une étape importante dans le développement de cette activité. Dans les autres pays également, nous voyons la pression sur le marché du nettoyage augmenter. En Suisse, nous nous concentrons donc également sur la poursuite de l’expansion des activités de gestion des installations et de services de Vebego AG.

Soins à domicile et aide ménagère
Aux Pays-Bas, les soins à domicile et l’aide ménagère restent un marché important pour Vebego. Nous croyons que la pression sur les tarifs diminuera et que la rentabilité de ces activités augmentera. Vebego continue d’adhérer à sa vision à long terme, malgré le fait que les mesures gouvernementales dans le domaine du financement des soins et la loi néerlandaise sur le soutien social (Wet Maatschappelijke Ondersteuning, WMO) ne montrent aucun développement positif. Vebego travaille également sur des activités alternatives pour aborder les soins selon autre modèle d’entreprise.

Marché de l’intérim allemand
En Allemagne, nous voyons la pression sur le marché du travail intérimaire continuer à augmenter. La réponse de M2 à la pénurie sur le marché du travail repose principalement sur l’augmentation des volumes grâce à l’ouverture de bureaux et l’accent mis sur les salariés d’Europe de l’Est. De plus, diverses mesures gouvernementales exercent une pression sur les marges.

Règlement général sur la protection des données 
À partir du 25 mai 2018, la loi néerlandaise sur la protection des données (Wet bescherming persoonsgegevens, Wbp) disparaîtra. Le règlement européen général sur la protection des données (RGPD) sera alors appliqué. Cette réglementation entre en vigueur immédiatement et n’est donc pas établie par la législation nationale. Nous avons commencé à élaborer ce RGPD il y a longtemps. Malgré l’investissement important en temps et en argent, il n’est guère possible d’annuler complètement les risques découlant de cette loi. L’attention, la vigilance et le contrôle continus sont la seule chose que Vebego peut faire pour minimiser les risques.

Loi Emploi et Sécurité et Loi Emploi et Revenu
En outre, les risques et incertitudes demeurent, principalement en matière de frais de personnel. Pour une organisation comme Vebego, les frais de personnel constituent en effet de loin le plus gros et le plus important poste de frais. Ainsi, la récente législation néerlandaise en matière d’emploi et de sécurité (Wet werk en zekerheid) et d’emploi et de revenu (Wet werk en inkomen) entraîne encore une nouvelle augmentation des risques et les subventions salariales en Belgique sont en baisse.

Les principaux risques stratégiques y afférents ont été désignés.

Risques opérationnels

La plupart des risques opérationnels ont été établis par les entreprises et sur tous les dossiers cités, l’attention du management est maximale.

Loi néerlandaise sur la dérégulation de l’appréciation des relations de travail
Cette année encore, nous mentionnons spécifiquement le manque de clarté entourant la Loi sur la dérégulation de l’appréciation des relations de travail (Wet deregulering beoordeling arbeidsrelaties, WDBA) en tant que risque. La disparition du certificat néerlandais de relation de travail (Verklaring arbeidsrelatie, VAR) et l’absence de directive claire, de la part de l’administration fiscale notamment, font de cette loi un dossier complexe pour Vebego, ses fournisseurs et autoentrepreneurs. Vebego se base sur des critères stricts, mais tant que les pierres de touche restent aussi peu claires dans le chef des pouvoirs publics, cette situation continuera de constituer un risque.

Focus sur la gestion des risques
Presque toutes les entreprises sont confrontées à des lois et des réglementations de plus en plus complexes, ce qui oblige Vebego à se concentrer davantage sur la gestion des risques. Vebego utilise différents instruments de contrôle qui contribuent à la maîtrise des risques. Notre auditeur externe surveille la conformité aux lois et règlements, tout comme les contrôleurs d’affaires du holding et les sociétés elles-mêmes. Vebego travaille en s’appuyant sur une liste de contrôle étendue qui reprend les principaux points de contrôle. Cette liste de contrôle est constamment surveillée et adaptée aux nouvelles lois et réglementations pertinentes et à tous les incidents. Les grandes entreprises examinent cette liste chaque trimestre, les petites entreprises deux fois par an. Un contrôleur d’affaires du holding examine les listes de contrôle parcourues par échantillonnage. À cette occasion, il contrôle surtout si les règles sont correctement respectées.

Impact des risques
L’éventuel impact financier des risques stratégiques et opérationnels susmentionnés ne peut être calculé car cet impact dépend à la fois de facteurs individuels et de facteurs interdépendants. Aucun des risques et incertitudes décrits n’a eu d’impact significatif sur les résultats (financiers) de l’exercice 2017. Pour cette raison, un nouvel ajustement du système interne de gestion des risques en 2017 n’est pas nécessaire. Il ne semble pas non plus possible de déterminer les conséquences des risques qui pourraient survenir à l’avenir et qui ne sont pas traités dans le système actuel de gestion des risques.

Opportunités et possibilités

Là où il y a des risques, nous pouvons également identifier des opportunités. Nous voyons dans la baisse de l’absentéisme, et donc dans l’augmentation de la productivité, l’opportunité la plus importante pour 2018. En 2018, nous attendons beaucoup de l’optimisation des processus ERP aux Pays-Bas et en Suisse. Cela devrait entraîner une diminution des coûts indirects. Une intégration réussie de l’acquisition de Kien doit faire la différence sur le marché des activités de gestion des installations pour Vebego. Enfin, nous mentionnons des opportunités dans le domaine des acquisitions d’entreprises qui sont en ligne avec la Stratégie 2025.

Perspectives pour 2018

Cette année, nous nous concentrons sur l’amélioration des bases de Vebego. Le budget pour 2018 est dominé par un certain nombre de dépenses pour l’informatique, l’éducation, le renforcement de la gestion et l’amélioration des opérations commerciales des grandes entreprises.

En outre, un budget a été mis à disposition en vue du 75ème anniversaire de Vebego et de sa filiale Hago.

Afin de préparer l’entreprise à l’avenir, Vebego a développé une nouvelle stratégie client et, plus que jamais, se concentre sur la puissance du groupe. Le partage des connaissances, une collaboration plus efficace et le renforcement mutuel des services pour ajouter encore plus de valeur aux clients, aux employés et à la société signifient une nouvelle direction pour le groupe. Les dépenses impliquées ici affectent le résultat. Le chiffre d’affaires devrait croître organiquement d’environ 2,0 % en 2018. Le résultat est probablement inférieur à celui de 2017.

Le rétablissement du résultat figure en tête de l’ordre du jour du management en 2018 également. Vebego a de grandes ambitions en matière d’emploi et de soins. Nous voulons réaliser ces plans en partie à partir de l’organisation actuelle, mais les acquisitions et les investissements dans de nouvelles activités et des modèles d’affaires y contribuent également. Une condition préalable est une base solide du résultat, car l’entreprise familiale Vebego veut maintenir une position financièrement indépendante. La politique en matière d’investissements et l’évolution du personnel vont aller de pair avec la dynamique de l’organisation, placées sous l’égide de la vision à long terme. Le défi en 2018 est de travailler à l’amélioration des résultats opérationnels à court terme tout en jetant les bases pour l’avenir.

Nous prévoyons d’être en mesure de présenter les premiers résultats de ces investissements en 2019.

Composition du Conseil d’administration et du Conseil de Surveillance

Jusqu’à présent, la proportionnalité dans la composition du Conseil d’administration et du Conseil de Surveillance n’est pas équilibrée. Tous les candidats convenables ont été évalués et sélectionnés selon les procédures de nomination, basées sur les exigences des postes, et ce, quel que soit leur sexe. Pour les postes vacants futurs, Vebego étudie non seulement les exigences individuelles des postes, mais aussi la diversité au sein du Conseil d’administration et du Conseil de Surveillance.

Signé :

Au nom du Conseil d’administration,

R.G. Goedmakers

S.M.C.E. Feijen

T.J. Goedmakers

Voerendaal, le 23 avril 2018

Le Rapport annuel 2017 de Vebego International N.V. est établi en langue néerlandaise. Le présent document est une traduction en français. Malgré tout le soin apporté à la présente traduction, celle-ci n'est pas le document officiel. Aucun droit ne peut dès lors en être excipé.