Accueil > Vebego vitalise le travail et les soins

Success story des entreprises vertes

   

Belles associations dans le vert

Le secret des entreprises vertes de Vebego ? Des collaborations intelligentes à tous les niveaux. Entre les entreprises, avec des clients tels que les municipalités et les offices des eaux, mais aussi entre les collaborateurs ayant une expertise différente. Niel Cortenraad, directeur de division de Vebego, raconte comment Vebego porte ses ambitions « vertes » à un niveau supérieur.

Handicap et aménagement paysager

« Nos activités “vertes” ont débuté il y a dix ans grâce à une collaboration avec IBN, une entreprise sociale. Nous avons acheté 50 % de leur entreprise facilitaire. Cela inclut non seulement le nettoyage et la restauration, mais aussi l’aménagement paysager », explique Niel. À cette époque, Vebego s’occupait déjà d’employabilité durable des personnes handicapées, et y a vu beaucoup de possibilités de réaliser un travail qui a du sens pour ce groupe dans le domaine vert, en particulier dans le secteur public.

Niel : « D’une part, les municipalités ont la tâche de s’occuper de l’espace public et de maintenir la qualité de vie. D’autre part, les municipalités veulent que les personnes éloignées du marché du travail, telles que les chômeurs de longue durée ou les personnes handicapées, participent et ne soient pas soumises à des pressions financières inutiles. Ou, comme nous préférons le voir : que ces personnes apportent une contribution qui a du sens et dont elles bénéficient également. Nous avons associé les besoins des municipalités entre elles en employant les travailleurs handicapés à l’aménagement paysager. »

Associer les entreprises vertes régulières aux entreprises vertes sociales donne vie à de belles associations

Associations avec des entreprises vertes régulières

Vebego a également remarqué un besoin contradictoire depuis la décentralisation des municipalités, explique Niel : « D’une part, les municipalités veulent travailler avec des personnes handicapées, mais d’autre part, elles cherchent une personne qui fasse tout pour elles. Des conseils, de la gestion, une expertise spécialisée. » Les entreprises sociales ne peuvent pas répondre à cette demande, ce qui signifie qu’elles doivent souvent agir en tant que sous-traitants d’autres fournisseurs.

C’est pourquoi Vebego s’est concentrée ces dernières années sur l’acquisition de sociétés vertes plus spécialisées. Cela a conduit à de belles associations. « Nous avons associé Ploegmakers, une grande entreprise verte régulière de Veghel, à IBN-Facilitair. Ils offrent un travail de meilleure qualité et ont des connaissances plus spécialisées, par exemple sur l’utilisation des machines. Pour une autre société sociale, Balanz Facilitair, nous avons acquis Rooden Landscape Solutions auprès de Meerssen. Un troisième exemple est l’association entreAxent Green et Hacron. Une association un peu étrange, parce ce sont toutes les deux des entreprises sociales. Axent, cependant, est issue d’une entreprise verte régulière et Hacron a déjà effectué un travail raisonnablement spécialisé, de sorte qu’ensemble, elles ont certainement les connaissances et les compétences nécessaires pour remplir toutes les tâches des municipalités. »

Quand les élagueurs préparent leur propre travail et nettoient leurs déchets, vous gaspillez leur véritable force de travail

Un soutien intelligent de spécialistes

Un avantage supplémentaire, selon Niel, est que les collaborations entre les entreprises vertes régulières et sociales ont également de nombreux avantages sur « le lieu de travail ». « Un bel exemple est qu’une de nos entreprises est une association entre des élagueurs et des personnes handicapées. L’élagage des arbres est une profession dangereuse et spécialisée. Vous travaillez à haute altitude avec des tronçonneuses, et vous avez une connaissance détaillée des arbres, des maladies, des méthodes de coupe, de la totale. Quand ces élagueurs préparent leur propre travail et nettoient leurs déchets, vous gaspillez leur véritable force de travail. En complétant des équipes d’élagueurs avec des personnes éloignées du marché du travail, nous avons résolu ce problème avec élégance. »

Nous offrons ainsi aux personnes handicapées un rôle logique et à part entière, avec lequel elles apportent leur soutien aux spécialistes

Pour les personnes handicapées, c’est une pleine participation au marché du travail et les élagueurs peuvent se concentrer sur leur spécialité, ce qui leur permet de travailler de manière exponentielle en travaillant plus. Cela rend l’employabilité durable très facile, mais selon Niel, ce n’est pas toujours le cas. « Nous ne pouvons pas faire ce genre d’associations partout. Ce qui compte, c’est que nous décomposions les activités d’approvisionnement vert en sous-tâches et que nous examinions ensuite comment nous pouvons les diviser intelligemment. Nous offrons ainsi aux personnes handicapées un rôle logique et à part entière, avec lequel elles apportent leur soutien aux spécialistes. »

Vebego conseille sur le rendement social

L’exemple des élagueurs est un parmi d’autres. Niel voit ce genre de « jobcarving » comme salvateur, c’est-à-dire qu’il déconnecte les fonctions ou les tâches afin de créer de nouvelles fonctions pour les personnes qui ont des difficultés à entrer sur le marché du travail. « D’une part, nous devons faire preuve d’intelligence dans le choix des clients et des missions, mais avoir les bonnes personnes au bon endroit est aussi très important. Ainsi, ils peuvent prendre le relais dans le travail des spécialistes. Cependant, les entreprises ne devraient pas sous-estimer leur besoin en accompagnement spécial et en soutien des travailleurs handicapés. C’est vraiment un job à part. »

Concrètement, nous sommes à la recherche de solutions où les personnes handicapées ne sont pas difficiles à placer, mais fournissent un travail qui a du sens à tous les parties concernées

Étant donné que Vebego a acquis au cours des dernières années une grande expérience en matière d’emploi protégé dans le secteur public, de plus en plus de municipalités viennent chercher des conseils auprès de l’entreprise. Niel explique : « Nous pensons par exemple aux grands projets d’infrastructure qui sont soumis de manière durable à la mise en œuvre du rendement social.

Concrètement, nous sommes à la recherche de solutions dans lesquelles les personnes handicapées ne sont pas difficiles à placer, mais fournissent un travail qui a du sens à toutes les parties impliquées. Dans de nombreux cas, cela peut être fait dans le secteur de l’aménagement paysager, mais nous pensons également à d’autres solutions. Par exemple des contrôleurs de la circulation ou quelque chose comme la restauration, et l’entretien du site de construction. »

Les ambitions futures dans le secteur vert

Même dans nos entreprises, il y a encore beaucoup de place pour l’ambition, dit Niel : « Nous voulons développer davantage nos connaissances et notre expertise avec des acquisitions ciblées. De plus, nous voyons des occasions de déplacer la colonne des valeurs en conseillant les municipalités, les provinces et les offices des eaux sur des questions comme l’organisation intelligente et la gestion du milieu de vie. Ainsi, non seulement nous jouons un rôle encore plus grand en tant que partenaire, mais nous pouvons également donner encore plus de sens à l’employabilité durable des personnes handicapées. »

Le Rapport annuel 2017 de Vebego International N.V. est établi en langue néerlandaise. Le présent document est une traduction en français. Malgré tout le soin apporté à la présente traduction, celle-ci n'est pas le document officiel. Aucun droit ne peut dès lors en être excipé.